Reconstruction du grand marché de Lomé, une nouvelle vie pour le marché d’Adawlato

Après dix années d’attente et d’espoir, vendeurs, acheteurs, citoyens togolais et étrangers ont vu enfin le démarrage des travaux de reconstruction du pôle commercial togolais que représente le grand marché de Lomé. Un atout considérable dans la promotion des échanges entre Etats africains.

Le Grand Marché d’Adawlato ou Grand Marché de Lomé renaît de ses cendres après avoir subi les affres d’un incendie dévastateur en 2013. En effet, cet important pôle commercial du Togo, situé en plein cœur de la capitale Lomé à environ 200 mètres du Boulevard de la République et de la Nationale 2 reliant le Ghana au Bénin en passant par le port de Lomé et en longeant le front de mer, est sur le point de subir une superbe transformation. Et ce n’est pas trop tôt. Car, en 2020, le gouvernement togolais avait procédé au lancement des travaux de reconstruction, par le biais de la ministre Zouréhatou Kassa-Traoré, avant de les suspendre pour cause de la pandémie de Covid-19. Les mesures restrictives les ayant astreints à protéger la vie des travailleurs au détriment de cette reconstruction.

Les travaux de reconstruction du bâtiment central du Grand marché d’Adawlato s’inscrivent dans le cadre du Programme d’actions prioritaires du gouvernement togolais en matière d’infrastructures. L’édifice va réintégrer les commerçants de l’ancien bâtiment et accueillir de nouveaux services. Il est érigé sur une surface totale de 7500 m² avec une empreinte parcellaire de 150 m de longueur et 50 m de largeur. Le projet en cours prévoit un bâtiment à cinq niveaux (sous-sol, rez-de-chaussée et 3 étages), érigée sur les décombres de l’ancien marché. Le nouveau bâtiment sera un peu plus haut compte tenu de l’exiguïté de la surface de construction. Il sera aussi équipé, d’un sous-sol qui servira de parking et locaux techniques, d’un rez-de-chaussée de distribution populaire, des locaux de sécurité, etc. En ce qui concerne les étages, le premier est réservé à la grande distribution, le second servira de centre de négoce et le dernier pour les services et technologies. Le coût global des travaux est estimé à environ 22 milliards FCFA. Les travaux sont confiés à l’Ivoirien Porteo BTP, pour une durée de 16 mois. À l’intérieur, plusieurs passerelles vont relier les différents niveaux du bâtiment…

Télécharger gratuitement le magazine pour lire l’intégralité de l’article

Télécharger “Home Magazine N°1 Avril-Mai-Juin 2023”

Home-Magazine-Avril-Mai-Juin-2023.pdf – Téléchargé 3163 fois – 33,98 Mo

À lire

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos prochaines sorties