« Nous travaillons à offrir des logements abordables, durables et de qualité. »

Présent au Burkina Faso et en Côte d’ivoire, Le GROUPE KASTOR AFRICA se veut être la solution aux problèmes d’infrastructures routières et la construction de logements en Afrique.
Interview avec Joseph ZAGRé Administrateur Général du GROUPE KASTOR AFRICA

Le GROUPE KASTOR AFRICA, est une société de Bâtiments et Travaux Publics, de promotion immobilière et foncière dont les principales activités portent sur l’aménagement des sites, la construction et la commercialisation des logements collectifs et individuels.

Notre détermination est de poser le socle du développement durable à travers les projets routiers, le service hydraulique et mobilier, la construction de bâtiments et le service de promotion immobilière.

Le GROUPE KASTOR AFRICA se tient comme une solution aux problèmes d’infrastructures routières et la construction de logements en Afrique.

Nous travaillons sur des valeurs qui nous sont chères telles que l’innovation, l’excellence, la fiabilité, l’accessibilité et la transformation du capital humain.

Notre vision panafricaine se résume en cette assertion : UN TOIT POUR TOUS

Qu’est-ce que votre groupe Kastor apporte comme innovation dans ce milieu très concurrentiel ?

Nous travaillons à offrir des logements abordables, durables et de qualité, en mettant en avant des points innovants essentiels notamment sur les technologies de construction écologique, les technologies de réalité virtuelle, et les solutions de gestion de projet en ligne.

Sur les technologies de construction écologique, nous travaillons à mettre un système de toit verts, rendre nos logements autonomes en énergie par des technologies nouvelles associées dans le but de construire des bâtiments respectueux de l’environnement tout en réduisant les coûts d’exploitation.

Parlant de technologies de réalité virtuelle, nous présentons les maquettes virtuelles de nos projets aux acheteurs potentiels, ce qui aide à réduire les coûts de commercialisation et à accélérer le processus de vente.

Quant aux solutions de gestion de projet en ligne, cela nous aide à gérer les projets à distance, en permettant une collaboration et une communication efficace entre les différents partenaires. Le digital est un outil que nous intégrons dans toutes nos approches.

Nous croyons que ces innovations peuvent aider à relever les défis du secteur de l’immobilier pour les populations africaines. Nous sommes implantés au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Nos principaux projets son « ESPOIR City », « ECO City » et la « Cité de l’intégration ».

Notre vision est panafricaine et nous comptons bien étendre nos limites.

Quelle appréciation faites-vous du développement des villes africaines ? Des infrastructures, de l’habitat et de l’immobilier en Afrique ?

Le développement des villes africaines est galopant, offrant de nombreuses opportunités de développement économique et social. Cependant ce développement rapide et souvent désorganisé peut entraîner des défis majeurs tels que la pauvreté, l’exclusion sociale, l’insécurité…

En ce qui concerne les infrastructures, l’Afrique a connu une amélioration significative ces dernières années, avec des investissements massifs dans des projets d’infrastructures tels que les routes, les ponts, les chemins de fer, les aéroports et les ports. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour rattraper le retard en matière d’infrastructures par rapport à d’autres régions du monde. Il faut améliorer l’efficacité et la qualité des services publics et faciliter l’accès aux zones rurales.

Concernant l’habitat et l’immobilier, la demande de logements est croissante mais la qualité et la durabilité sont souvent médiocres causant des risques pour la sécurité et la santé des occupants. Il est essentiel de promouvoir des pratiques de construction durables et respectueuses de l’environnement en renforçant les normes de construction et de sécurité des bâtiments.

Quel est l’apport de votre groupe dans ce processus ?

Nous travaillons au sein de Groupe Kastor Africa à promouvoir un développement urbain durable et inclusif en Afrique. Nous sommes impliqués dans des projets de développement d’infrastructures, de logements abordables, de services de base, tels que les centres de santé, etc.

Nous travaillons au renforcement de notre résilience urbaine face aux défis environnementaux et sociaux et notre participation citoyenne au développement.

Comment voyez-vous l’avenir de la promotion immobilière en Afrique ?

L’avenir de la promotion immobilière en Afrique est prometteur, avec des perspectives de croissance et d’innovation. La demande de logements et d’infrastructures est croissante et offre ainsi de nombreuses opportunités d’investissement et de développement dans le secteur de l’immobilier.

Cependant, il est essentiel de promouvoir une approche durable et inclusive de la promotion immobilière afin de maximiser les avantages de la croissance urbaine et répondre aux besoins des populations. Il faut mettre l’accent sur des pratiques de construction respectueuses de l’environnement, une planification urbaine intégrée qui prend en compte les besoins des communautés locales et les défis environnementaux.

Un autre atout est l’innovation technologique peut jouer un rôle important.

Comment appréciez-vous l’évolution des infrastructures, de l’habitat, de l’immobilier et de l’architecture en Afrique en général ?

Il y a eu des progrès significatifs ces dernières années en Afrique en termes d’infrastructure, avec une augmentation des investissements dans les routes, les ponts, les aéroports, les ports, les chemins de fer et les réseaux d’énergie et de télécommunications contribuant à améliorer la connectivité et la mobilité dans de nombreuses régions. Tout ceci stimule la croissance économique et la création d’emplois. L’urbanisation rapide a entraîné une forte demande de logements. On a observé aussi une tendance à la fusion des styles traditionnels et modernes en architecture.

Quel rôle le groupe Kastor pourrait jouer dans cette évolution sous votre leadership ?

En tant que société spécialisée dans la promotion immobilière et la construction le groupe Kastor Africa joue un rôle important dans l’évolution des infrastructures, de l’habitat, de l’immobilier.

Sous mon leadership, nous allons contribuer à améliorer la qualité de vie des populations africaines en développant des projets immobiliers innovants, durables et accessibles.

Nous travaillons en étroite collaboration avec les gouvernements locaux et les partenaires du secteur pour développer des projets de logements abordables pour les populations les plus vulnérables.

Nous investissons dans des projets de centres commerciaux, de centres de formations et des centres de loisirs polyvalents et aussi dans la formation et développement des talents afin d’offrir des opportunités d’emploi pour la jeunesse africaine.

Notre slogan est « Bâtir l’excellence » et nous y travaillons au quotidien.

Quels sont les impacts de la Guerre en Ukraine, l’insécurité en Afrique de l’Ouest et la crise financière mondiale sur vos objectifs initiaux ?

Elles ont toutes des impacts significatifs sur nos activités. Elles entraînent une réduction de l’investissement, une diminution de la demande et une augmentation des coûts, nuisant ainsi nos objectifs. La Guerre en Ukraine a entraîné une augmentation des coûts de l’énergie et des matières impactant sur les coûts de production. L’insécurité en Afrique de l’Ouest nuit aux investissements dans la région, affectant les projets immobiliers et la construction. La crise financière mondiale a un impact négatif faisant qu’il ne soit pas toujours aisé d’obtenir des lignes de crédits.

Toutes ces difficultés n’entravent en rien notre détermination à nous battre pour une Afrique meilleure.

Quelles sont les perspectives à court et moyen terme du Groupe ?

Nous voulons étendre nos activités dans les secteurs de la construction, de l’immobilier et de l’énergie en Afrique, en se concentrant sur des projets durables et innovants. Nous diversifions nos sources de revenus en explorant de nouvelles opportunités d’investissement et de partenariats avec des entreprises locales et internationales.

Nous réfléchissons à des technologies nouvelles pour mieux planifier, concevoir et exécuter nos projets.

Nous explorons de nouveaux marchés en Afrique, en fonction des opportunités d’investissement. Nous allons aussi renforcer notre responsabilité sociale et environnementale en adoptant des pratiques durables en nous engageant auprès des communautés locales afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Notre slogan est « Bâtir l’excellence » et nous y travaillons au quotidien.

En tant que modèle de réussite, leader pour la jeunesse africaine, en quelques mot, comment entrevoyez-vous l’avenir de ce continent ?

C’est un peu prétentieux de dire que je suis un modèle de réussite, j’essaie juste d’apporter ma pierre à la construction de l’édifice et de notre cher continent africain dont nous pouvons être optimiste quant à son avenir. Nous possédons des ressources naturelles abondantes, une population jeune et dynamique.

De plus en plus de pays africains investissent dans l’éducation, la santé, les infrastructures et l’innovation technologique, ce qui va sans doute stimuler la croissance économique et le développement à long terme.

L’Afrique doit continuer à travailler pour améliorer la gouvernance, renforcer la stabilité politique et encourager l’investissement.

L’avenir de l’Afrique dépendra de la capacité de ses dirigeants, des entreprises, des communautés et des citoyens à travailler ensemble pour construire un avenir prospère et durable pour tous.

J’invite la jeunesse à prendre ses responsabilités, en changeant de mentalité défaitiste en celle de gagneur. Elle doit aussi s’adapter aux différentes évolutions et à la mondialisation afin de positionner notre continent au-devant de la scène mondiale. La fédération des forces et énergies, les investissements de la diaspora, dont je suis un cas d’école, permettra de donner ce nouvel élan positif de développement à l’Afrique.

Quel message pour ceux qui hésitent à investir en Afrique ?

Mon message pour ceux qui hésitent à investir en Afrique est de considérer les nombreux avantages et opportunités que le continent offre.

En investissant en Afrique, les investisseurs ont la possibilité de participer à la construction de l’avenir de ce continent en pleine croissance, de contribuer à la création d’emplois, et à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Il y a des risques associés à tout investissement, mais cela ne devrait pas dissuader les investisseurs de considérer l’Afrique comme une destination potentielle pour leurs investissements. Il faut juste mettre en place des stratégies solides et durables.

Nous sommes un continent en pleine évolution et expansion continuelle, avec un potentiel économique important. Les investisseurs qui ont une vision lointaine et la détermination de réussir peuvent contribuer à façonner l’avenir de l’Afrique tout en réalisant des rendements financiers intéressants.

J’ai la ferme conviction que d’ici 50 ans l’Afrique va nourrir le monde.

A votre avis, la ZLECAF est-elle une réelle opportunité pour les entreprises africaines ?

La ZLECAF peut offrir de nombreuses opportunités aux entreprises africaines en créant un marché plus large et plus intégré, les permettant d’accéder à de nouveaux marchés, de bénéficier et de la réduction des coûts de production. Elle peut aider les entreprises africaines à mieux concurrencer les entreprises étrangères en créant des avantages concurrentiels. Par contre Les entreprises doivent être en mesure de s’adapter aux différences culturelles, linguistiques et commerciales dans les différents pays africains. Il est tout de même important d’améliorer beaucoup d’aspects pour que cette zone de libre-échange panafricaine ait un réel impact et pour une opportunité incontestable.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes entrepreneurs africains ?

Il faut avoir une vision claire et ambitieuse, en se fixant des objectifs ambitieux tout en travaillant de manière à les atteindre.

Il faut être résilient et persévérant et très discipliné. Il y aura à coup sûr des obstacles sur le chemin mais il faudra les surmonter et continuer à avancer, même en cas d’échec. Apprendre des échecs car ils font partie de l’apprentissage de l’entrepreneuriat

Vous devez vous entourer de personnes compétentes et expérimentées.

Il faut cherchez constamment de nouvelles idées et de nouvelles approches car l’innovation est la clé de la réussite de l’entrepreneuriat. Il ne faut pas oublier d’associer la technologie qui est un outil puissant pour l’entrepreneuriat pour aller plus vite.

Les entreprises qui réussissent à long terme sont celles qui sont fidèles à leurs valeurs et à leur mission.

L’entrepreneuriat est un marathon et non une course de vitesse, alors il faut être très patient et persévérant.

Télécharger “Home Magazine N°1 Avril-Mai-Juin 2023”

Home-Magazine-Avril-Mai-Juin-2023.pdf – Téléchargé 4389 fois – 33,98 Mo

À lire

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos prochaines sorties