« Burkina Équipements : Pionnier de la transformation de l’infrastructure et de l’immobilier au Burkina Faso. » Eric Jean Noël Zouré, Directeur pays de Burkina Equipements

Burkina Equipements est l’un des principaux acteurs du secteur des infrastructures et de l’immobilier au Burkina Faso. L’entreprise est membre du réseau JA Delmas (basé à Bordeaux, France), présent en Afrique depuis 1863, dans plus d’une dizaine de pays ouest-africains. Au Burkina Faso, elle s’est positionnée comme le partenaire de référence pour tous les projets d’infrastructures. Dans cette interview exclusive, Eric Jean Noël Zouré, Directeur pays de Burkina Equipements, dévoile les secrets du succès de l’entreprise et partage sa vision de l’avenir du secteur des infrastructures et de l’immobilier. Cet entretien lève le voile sur les transformations majeures qui façonnent le pays et sur le rôle clé joué par Burkina Equipements dans cette révolution.

Présente au Burkina Faso depuis 1975, que représente aujourd’hui Burkina Equipements en termes de chiffres ?

Aujourd’hui, Burkina Équipements c’est 600 collaborateurs passionnés et engagés au service de leurs clients. C’est plus de 9 hectares d’infrastructures dont 8000 m2 couverts, 4100 m2 d’ateliers, des locaux administratifs et commerciaux, un centre de démonstration et d’essais. C’est également plus de 4000 clients qui bénéficient d’une qualité de service et d’un accompagnement Après-Vente.

Nos infrastructures se composent d’un magasin de 2680 m2 où sont stockées plus de 16 milliards de pièces détachées, d’un atelier de réparation et d’un centre de reconditionnement de composants de 2100m2. L’atelier offre une surface couverte de 1740 m2, et une hauteur sous pont roulant de 6m. Nous assurons la maintenance d’un parc de plus de 1708 machines Caterpillar présentes sur le territoire Burkinabé. Nous réalisons des maintenances ou des réparations sur des gros engins miniers et des équipes mobiles d’intervention garantissent les dépannages sur site.

Vos liens avec Caterpillar sont-ils exclusifs ? Quelles autres marques distribuez-vous au Burkina Faso ?

En plus de CATERPILLAR, nous sommes distributeur des marques : SEM (engins de construction), MANITOU et HYSTER (chariots élévateurs, nacelles et transpalettes), EPIROC (équipements de forage, soutènement, excavation et transport de roches), TEKSAN (Groupes électrogènes et Systèmes de stockage d’énergie), SULLAIR (compresseurs d’air industriels), , KARCHER (Matériels de nettoyage pour professionnels) et SITECH (solutions digitales pour connecter, automatiser les chantiers de construction et réduire l’empreinte carbone).

Il est aujourd’hui pratiquement impossible de parler de construction, de routes et d’infrastructures sans Caterpillar ! Quel est votre secret face à vos concurrents ?

Grâce à notre expertise et à nos conseils à la mesure des exigences de nos clients, nous mettons à la disposition de notre clientèle, des équipements et solutions qui font chaque jour leurs preuves sur des chantiers aux conditions aussi difficiles que variées. Nous accompagnons aussi nos clients de la conception de leurs projets à leur concrétisation, en associant le savoir-faire unique de Caterpillar.

Quelle appréciation faites-vous du développement des infrastructures en Afrique en général et au Burkina Faso en particulier ?

A l’instar de nombreux pays africains, le Burkina Faso a réalisé des investissements considérables dans la construction et l’amélioration des infrastructures de base, telles que les routes, les aéroports, l’énergie, l’eau et l’assainissement. Des investissements ont été réalisés pour améliorer les réseaux routiers et des efforts ont également été déployés pour développer le secteur de l’énergie, avec des projets visant à accroître l’accès à l’électricité dans les zones rurales. Par ailleurs, l’essor des technologies de l’information et de la communication a permis de renforcer les infrastructures numériques, favorisant ainsi la connectivité et l’accès à Internet. Nous estimons que Burkina Faso a connu de grandes avancées dans le domaine des TICS, bien qu’il subsiste encore d’importants défis à relever.

Les États africains se sont engagés à créer la Zone de Libre Echange Continentale Africaine ! Que pensez-vous de ce beau projet panafricain et quel rôle votre entreprise pourrait y jouer ?

La création de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAF) vise à créer un marché commun de 1,3 milliard de personnes, avec un PIB combiné de plus de 3 400 milliards de dollars, ce qui en ferait l’une des plus grandes zones de libre-échange au monde. Elle représente une opportunité majeure pour l’Afrique et les entreprises qui opèrent sur le continent. Burkina Équipements pourrait jouer un premier rôle dans le développement des infrastructures de transport pour renforcer la connectivité entre les pays, puis dans la promotion de l’innovation et de la technologie en Afrique et enfin apporter notre contribution dans le renforcement des capacités et le développement économique des différents secteurs en partageant notre expertise technologique et en soutenant les initiatives entrepreneuriales locales.

En quoi la ZLECAF constitue-t-elle une opportunité pour les pays, les entreprises africaines et les secteurs des infrastructures, de l’habitat et de l’immobilier ?

Nous pensons que la ZLECAF pourrait contribuer à la création de pôles industriels et de nouvelles zones économiques spéciales à travers le continent. Ces zones auront besoin d’infrastructures de transport, de parcs industriels, de zones résidentielles, de complexes commerciaux, etc. Les entreprises du secteur de l’infrastructure et de l’immobilier auront assurément un rôle clé à jouer dans la planification, la conception, la construction et la gestion de ces projets.

Quelles sont les actions de Burkina Equipements dans le développement des infrastructures, de l’habitat et de l’immobilier au Burkina Faso ?

Notre entreprise travaille en collaboration avec les autorités gouvernementales et les autres parties prenantes pour assurer une approche intégrée du développement des infrastructures, de l’habitat et de l’immobilier au Burkina Faso. Nous contribuons de manière significative à la croissance et à la prospérité du secteur en offrant un soutien technique, des équipements de qualité, des solutions adaptées ainsi que des formations et des sessions de renforcement de compétences.

Le leadership de Burkina Equipements est aujourd’hui incontestable. A quoi peut-on s’attendre comme innovations dans les semaines et mois à venir ?

Nos équipes travaillent chaque jour, à développer de nouveaux équipements, à apporter des solutions technologiques toujours plus innovantes et proposer des services et une assistance toujours plus performante. Nous sommes dans la recherche constante pour améliorer la durabilité, l’efficacité énergétique de nos équipements en les rendant toujours plus respectueux de l’environnement.

Télécharger gratuitement le magazine pour lire l’intégralité de l’article

Télécharger “Home Magazine 2 – Spécial Burkina Faso”

HOME_MAGAZINE_SPECIALE_BURKINA_FASO_FINAL_.pdf – Téléchargé 1904 fois – 23,31 Mo

À lire

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos prochaines sorties